Forte décrispation dans le ciel politique Ivoirien. Alors qu’aucun signe avant coureur ne le présageait, Claude Sahi, chef de cabinet d’Alassane Ouattara et Charles Blé Goudé se sont rencontrés ce mardi 5 avril 2022 à la Haye au Pays Bas. Le 31 mars 2022, cela faisait un an que Charles Blé Goudé, acquitté et libéré de toutes les charges qui pesaient contre lui devant la CPI, résidait encore à la Haye. Contraint de signer deux fois par semaine au Tribunal Pénal International. Quid d’avoir son passeport pour rentrer en Côte d’Ivoire, il n’a cesse de lancer des messages à l’endroit du gouvernement Ivoirien. Attentif et réceptif à ses différentes sorties où il s’est fait coutumier de cette phrase désormais célèbre : “La Côte d’Ivoire est un tout qui a besoin de tous”, Charles Blé Goudé a reçu la visite du directeur de cabinet du président de la République, en ce jour.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Politique-RHDP-Ouattara Dramane dit OD-Secrétaire National chargé des militants de l’extérieur a rencontré les sympathisants du parti d’Alassane Ouattara à Paris

Quelques heures après cette rencontre, voici le message qu’il a publié via sa page Facebook : “Aujourd’hui 5 avril 2022, j’ai reçu à La Haye aux Pays-bas la visite de l’ambassadeur Claude Sahi Soumahoro, chef de cabinet du Président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Monsieur Alassane Ouattara. Monsieur Claude Sahi Soumahoro était porteur d’un message du Président de la République. Durant cette visite cordiale, plusieurs questions ont été abordées. Ma situation actuelle et mon retour en Côte d’Ivoire ont occupé une bonne place des échanges. Nous avons longuement aussi parlé du processus de paix dans notre pays. Je me félicite de l’atmosphère fraternelle dans laquelle cette rencontre s’est déroulée. Avant de prendre congé de moi, j’ai chargé Monsieur Claude Sahi Soumahoro de traduire ma gratitude au Président de la République Alassane Ouattara pour cette marque de considération à mon égard et surtout pour cette initiative qui est un pas de plus vers la consolidation de la paix sociale dans notre pays”.