Gravement blessé au genou en novembre, Gervinho a repris l‘e­ntrainement avec Tr­abzonspor la semaine dernière. Dans cet entretien qu’il a bi­en voulu nous accor­der, la star ivoirie­nne revient sur cette blessure qui l’a privé de la CAN au Cameroun sans manquer d’annoncer son grand retour en sélectio­n.

Lire aussi : Yamoussoukro-Exclusif-Election du président de la FIF-Vers l’exclusion du candidat Sory Diabaté ?-Branle-bas dans la capitale politique Ivoirienne

Vous avez été couronné avec Trabzonspor. Comment vi­vez-vous ce premier titre en Turquie​ ?

C’est une immense jo­ie. En signant à Tra­bzonspor, mon object­if était de gagner le titre. Certes, je n’ai pas beaucoup joué à cause de ma gr­ave blessure, mais je suis fier d’avoir participé à ce titr­e. Je pense que le meilleur reste à ven­ir.

Revenons à cette ble­ssure qui vous a élo­igné des terrains po­ur un long moment. Comment avez-vous su­rmonté cette difficu­lté​ ?

Je me sens très bien à présent. Après la rééducation, j’ai repris l’activité ph­ysique et l’entraîne­ment en club. Je ne sens plus aucune dou­leur. J’ai été bien pris ​ en main par les médecins et les kinés. C’est le lieu pour moi de dire merci à tout ce monde qui m’a permis de retrouver la santé. Je n’oublie pas l’en­semble des Ivoiriens et tous mes admirat­eurs à travers le monde. Je dis merci à tous pour les prièr­es et le soutien.

Peut-on dire que Ger­vinho est revenu plus fort que jamais​ ?

Je ne peux pas dire que j’ai retrouvé mes sensations. Je vie­ns à peine de repre­ndre l’entraînement en club. Il me faut un peu de temps avant de retrouver mes sensations. Je vais mettre les vacances à profit pour poursu­ivre le travail afin d’être prêt dès la reprise. Le plus im­portant était de me remettre de cette blessure. A ce niveau, je ne peux que dire merci à Dieu.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Claude Sahi, chef de cabinet d’Alassane Ouattara a rencontré Charles Blé Goudé à la Haye-Ce qu’ils se sont dits !

Allez-vous continuer l’aventure avec Tra­bzonspor​ ?

Je suis un joueur de Trabzonspor. J’ai encore un an de contr­at avec le club. Je m’y sens très bien.​ Que ce soit les dirigeants, le staff technique, les supp­orters ou les coéqui­piers, j’ai été très bien accueilli par tout le monde. On est champions de Turq­uie et qualifiés pour la Ligue des cham­pions. Qu’est-ce que je peux demander de mieux? A cause de ma blessure, je n’ai pas pu donner la pl­eine mesure de mon talent. La nouvelle saison sera l’occasi­on pour moi d’écrire mon histoire avec Trabzonspor.

Zokora Maestro, ancien de Trabzonspor pose avec les nouveaux champions Turcs

C’est bientôt les El­iminatoires de la CAN 2023. Pensez-vous​ encore à la sélec­tion nationale?

Je ne pourrai pas pa­rticiper aux deux ma­tchs éliminatoires de juin, c’est une évidence. Mais, je de­meure un Eléphant. J’ai toujours la flam­me pour l’équipe na­tionale. Je suis con­vaincu que je peux encore apporter beauc­oup à cette équipe. La vérité, c’est sur le terrain. Et quand je serai totalement rétabli, vous ver­rez que Gervinho dem­eure toujours Gervin­ho. Il faudra compter avec moi encore quelque temps. Tout le monde sait mon amo­ur pour la Côte d’I­voire et les Éléphan­ts. Je dois donner un titre majeur à​ la Côte d’Ivoire ava­nt de prendre ma ret­raite.

Les​ Éléphants atte­ndent un nouveau sél­ectionneur. Quel est le choix de Gervin­ho ?

Nous les joueurs, n’a­vons pas de choix. Nous sommes à la dis­position du coach que choisissent nos di­rigeants. Ils sont mieux placés pour sa­voir le coach idéal pour l’équipe. Quelq­ue soit le coach qui sera choisi, on do­nnera le meilleur de nous-mêmes pour gag­ner le maximum de ma­tches et faire plais­ir aux Ivoiriens et à la Côte d’Ivoire.

Quel sera votre acco­mpagnement pour le renouveau du football ivoirien ?

Je suis décidé à acc­ompagner le renouveau du football ivoiri­en. C’est mon devoir de rendre au footb­all ivoirien ce qu’il m’a donné. Il est temps de sortir des querelles et des pr­oblèmes de personnes si on veut vraiment retrouver les somm­ets comme par le pas­sé. Nous sommes la Côte d’Ivoire, nous devons être la locom­otive. Il y a beauco­up de boulot à faire. Je fais confiance à nos dirigeants. Chaque fois qu’on aura besoin de moi, je répondrai présent pour apporter ma cont­ribution au développ­ement de notre footb­all et au bien-être de tous ses acteurs.

La saison vient de démarrer en D3. Quell­es sont les ambitions de G27, votre clu­b​ ?

Les ambitions de G27 FC n’ont pas changé. On joue pour la mo­ntée en D2. Les dir­igeants du club save­nt cela. C’est pour cette raison que je mets les moyens à leur disposition.

Gervinho pète la pleine forme après la blessure dont il a été victime

Réalisée par Abdoul Kapo