People-Apoutchou National-Ces vérités jamais dites sur son père-Sa belle mère fait des révélations explosives

People-Apoutchou National-Ces vérités jamais dites sur son père-Sa belle mère fait des révélations explosives

En parlant du père biologique de son fils Apoutchou National le samedi dernier au Plais de la Culture de Treichville, Bleu Brigitte a ouvert la boite de Pandore. Les révélations venant de la comédienne et productrice audiovisuelle ont ouvert la voie à des réactions , et non des moindres. Des proches de feu Soumaïla Konaté sont sortis de leur silence. En premier, Natogoma Bamba, qui, d’après nos sources serait un cadre de l’administration dans le milieu de l’éducation nationale. Après la publication de dame Natogoma, celles de bien d’inconnus et de personnes connues ont suivi. Le cas d’une publication de l’acteur comédien, et présentateur Mareshal Zongo qui aura personnellement connu Soumaïla Konaté, et qui s’est fendu du post suivant : « Ce Monsieur a été mon voisin au quartier Maroc à Yopougon pendant des années. Nous avons partagé beaucoup de bons moments ensemble avant qu’il ne déménage avec sa famille à Yopougon BAE. C’était un ami et grand frère… ». Justement, parlant de famille, cette réaction de Mareshal Zongo va amener la belle mère ( l’ex épouse du père biologique d’Apoutchou National) à faire les confidences que voici.

Lire aussi : People-Apoutchou National-Affaire Père Biologique-La famille de Feu Konaté Soumaïla compte faire une déclaration officielle

Affaire père biologique d’Apoutchou National : « Sa mère l’a amené lorsqu’il avait 9 ans »

Après le coming out public de Bleu Brigitte au palais de la culture, les versions s’enchainent. Voici celle de la belle mère d’Apoutchou National, une dame d’ethnie Bété qui aura partagé la vie de Soumaïla Konaté avec qui, elle a eu deux enfants. Elle confie ceci : « Bleu Brigitte et Soumaïla Konaté se sont connus à Man. C’est de leur idylle qu’est né Apoutchou National. Sauf que c’est lorsque Apoutchou a eu 9 ans que son père biologique a pris connaissance de son existence. Quand Brigitte vient avec le garçon à Abidjan, il a 9 ans. A cette période, Soumaïla, lui, vient d’obtenir son concours d’entrée à l’école de Police. Etant élève sous-officier, il ne pouvait s’occuper du petit. C’est ainsi qu’il l’a envoyé à Yopougon Gesco chez l’un de ses parents. Mais Brigitte continuait de le voir jusqu’à ce qu’elle l’envoie en France ».

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)