Rome-Messe d’action et de grâce pour la paix retrouvée en Côte d’Ivoire-Les artistes zouglou Yodé et Siro dans la délégation présidentielle

Rome-Messe d’action et de grâce pour la paix retrouvée en Côte d’Ivoire-Les artistes zouglou Yodé et Siro dans la délégation présidentielle

On sait les artistes zouglou Yodé et Siro proches de l’ancien président, Ivoirien, Laurent Gbagbo. Leur dernier album intitulé « Héritage » plus engagé que jamais était très critique vis à vis du pouvoir d’Alassane Ouattara en place depuis 2011. En décembre 2020, suite à une sortie mettant à l’index l’ingérence du pouvoir politique dans le système judiciaire, Yodé et Siro sont arrêtés. Après une garde à vue à la brigade de recherches de la gendarmerie à Abidjan en Côte d’Ivoire, ils comparaissent devant la justice le jeudi 3 décembre 2020 et sont condamnés à 24 mois de prison avec sursis. Le 7 décembre, lors d’un direct Facebook, ils lançaient ce message : “Il faut que les choses changent. Et ça doit changer. C’est donc notre rôle de dénoncer ce qui ne va pas. Les avocats sont venus pour faire triompher le droit. Aujourd’hui, la politique est assise sur notre justice. Et c’est notre devoir d’interpeller pour que les choses changent. Vous savez, nous venons de Gbatanikro à Treichville. Pour nous en sortir, ce n’était pas facile, mais nous avons cru. Le zouglou a été un creuset pour nous exprimer. Le zouglou est venu pour orienter. Nous saluons la justice Ivoirienne. Nous saluons Adou Richard et tous les juges qui nous ont jugé…”.

Lire aussi : People-La polémique Aïcha Koné sur fond de crise dans l’affaire des 46 soldats Ivoiriens détenus au Mali-Ce qui n’a pas été dit !

Yodé et Siro à Rome-Le signe d’un rapprochement avec le pouvoir en place ?

Le couple présidentiel à la basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome

Depuis l’épisode judiciaire de décembre 2020, les deux artistes ont commencé à mettre de l’eau dans leur vin. D’une position très tranchée à l’égard du pouvoir en place, ils sont devenus beaucoup plus coopératifs. Pour preuve, là, où le ton aurait été plus inquisiteur et interrogateur, ils se sont fait chantres dans l’affaire des 49 soldats Ivoiriens détenus au Mali à la faveur de leur dernière production musicale. Les dédicaces contenues dans cette chanson démontraient à fortiori que les lignes avaient bougé entre Yodé et Siro et des pontes du pouvoir d’Alassane Ouattara. Pour attester de cette nouvelle donne, ils étaient aux premières loges ce vendredi 16 septembre à la Messe d’action de grâce pour la paix retrouvée en Côte d’Ivoire, à la Basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome. Et ce, en compagnie du gotha de l’establishment politique Ivoirien.

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)