Côte d’Ivoire-Education nationale-Sept chefs d’établissement chassés de leur poste-Voici ce qu’on leur reproche  

Côte d’Ivoire-Education nationale-Sept chefs d’établissement chassés de leur poste-Voici ce qu’on leur reproche  

Placé sous le thème, « Soyons des citoyens responsables pour une école de qualité », la rentrée scolaire 2022-2023, effective depuis le 12 septembre 2022, enregistre un taux de présence d’élèves variables allant de 30 à 100% en classe sur la base de 1 569 988 inscrits en ligne contre 2 600 000 attendus soit 60.38%. Adama Coulibaly, l’inspecteur et coordonnateur général du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, a évoqué la réforme des Comités de gestion d’écoles (COGES) notamment le décret mettant fin aux cotisations exceptionnelles levées par ceux-ci. Il a fait savoir que sept chefs d’établissements du secondaire et du primaire ont été relevés de leur fonction pour avoir enfreint à cette disposition du gouvernement adopté depuis le mercredi 30 décembre 2020.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-19 septembre 2002-20 ans après la rébellion-Affoussiata Bamba Lamine : « Nous avons mené le juste combat, mais pour la mauvaise raison et pour la mauvaise personne »

Tout en déplorant le non-respect de cette réforme par certains acteurs, Adama Coulibaly a informé que des contrôles se font pour débusquer les contrevenants à cette mesure. Outre les frais COGES, la vente ou l’imposition au sein des écoles et lycées, des fascicules, ou de tout autre article non autorisé, est interdite. « L’école n’est pas un commerce ni une boutique pour la vente d’une quelconque chose à l’exception des macarons », a-t-il dit. Pour l’émissaire de la ministre Mariatou Koné, chargée de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, toutes ces mesures concourent à assainir l’environnement scolaire. Il a souligné que la marque de la responsabilité individuelle et collective comme moteur de la qualité de l’école doit s’imposer à tous et devenir le référent, voire le credo devant guider, inspirer et imprégner toute l’année scolaire. Pour l’inspecteur général, cette qualité tant recherchée doit se retrouver dans une administration symbole de la vitrine des structures, attrayante, serviable, efficace pour offrir aux usagers internes et externes la meilleure des images en tant que service public.

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)