Côte d’Ivoire-Football-Scoop-Voici l’entraineur Français que la Fédération Ivoirienne de Football avait voulu pour l’équipe nationale-Pourquoi les démarches n’ont pas abouti-Voici le salaire que demandait ce sélectionneur

Côte d’Ivoire-Football-Scoop-Voici l’entraineur Français que la Fédération Ivoirienne de Football avait voulu pour l’équipe nationale-Pourquoi les démarches n’ont pas abouti-Voici le salaire que demandait ce sélectionneur

Jean-Louis Gasset n’était pas la priorité des dirigeants de la fédération ivoirienne de football quand ceux-ci étaient à la recherche d’un sélectionneur pour les Eléphants. Yacine Idriss Diallo et son équipe restreinte chargés de décortiquer les candidatures reçues à la suite de l’appel à candidatures, avaient des vues sur Rudi Garcia. Le français, qui fait partie des plus grands techniciens européens, était libre mais n’avait cependant pas fait acte de candidature. Aguichés par son profil, les dirigeants ivoiriens étaient directement entrés en contact, en toute discrétion, avec l’ancien entraîneur de l’AS Roma. Hésitant au début, Garcia s’était laissé séduit par le projet et les arguments exposés par la nouvelle fédération ivoirienne de football après s’être renseigné au téléphone avec deux internationaux ivoiriens passés sous sa coupe en club.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Politique-Cissé Bacongo-Le secrétaire Général du RHDP Courtise Kalou Bonaventure, ex attaquant du Paris Saint Germain et Maire de vavoua, afin qu’il rejoigne le parti d’Alassane Ouattara

Rudi Garcia était le choix de la FIF

Rapidement, le technicien français accepte de discuter avec la fédération ivoirienne, désireux de tenter une aventure humaine et découvrir la Côte d’Ivoire, un pays dont il tient les footballeurs en haute estime. Rudi Garcia décide alors de mettre en stand-by tous les clubs qui le courtisaient.  Si les discussions avec la Côte d’Ivoire avancent lentement, les deux parties restent optimistes quant à une issue heureuse des pourparlers. Pour faciliter son arrivée en Côte d’Ivoire, Rudi Garcia, habitué à des salaires énormes dans ses différents clubs, consent à faire un sacrifice « énorme » sur ses émoluments. Mais les efforts financiers consentis par celui qui a remporté le Championnat et la Coupe de France avec Lille en 2011 ne suffisent pas. « Rudi Garcia, c’est un technicien qui a un salaire minimum de 400000 euros (262 millions f cfa) en club. Il était partant pour 100000 euros (65 millions f cfa).

Lire aussi : Musique-Didi B-Son concert prévu le 24 septembre à Bamako finalement reporté-Un ministre Ivoirien craignait qu’il soit pris en otage

La fédération ne proposait à Rudi Garcia que 50000 euros (33 millions f cfa) avec des primes conséquentes en cas de sacre à la CAN 2023 organisée en Côte d’Ivoire

Mais la fédération ivoirienne n’avait pas les moyens d’offrir un tel salaire », révèle une source fédérale. Endettée à hauteur de 5 milliards f cfa (une ardoise laissée par ses anciens dirigeants), la fédération ne proposait à Rudi Garcia que 50000 euros (33 millions f cfa) avec des primes conséquentes en cas de sacre à la CAN 2023 organisée en Côte d’Ivoire. Le technicien français ne pouvait pas se permettre de descendre si bas. Le manque à gagner pour lui aurait été énorme d’autant plus qu’il était courtisé par des clubs qui lui proposaient six fois plus que la proposition ivoirienne. Les deux parties décidaient alors de mettre un terme aux négociations. La Côte d’Ivoire s’est ainsi rabattue sur son plan B qui était Jean-Louis Gasset.

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)