Côte d’Ivoire-Discours de nouvel an-Charles Blé Goudé donne une leçon Républicaine à Alassane Ouattara

Côte d’Ivoire-Discours de nouvel an-Charles Blé Goudé donne une leçon Républicaine à Alassane Ouattara

Enfin, Charles Blé Goudé aura fait son premier véritable discours politique depuis son retour en Côte d’Ivoire, le 26 Novembre 2022. Pour son vœux de nouvel an aux Ivoiriens, le Président du COJEP aura donné une leçon Républicaine à Alassane Ouattara. A décrypter son discours. A chaque critique émise, il aura proposé des solutions. La cherté de la vie, plaie de la société Ivoirienne a été touchée de plus près. De prime abord, il est resté résolument attaché aux valeurs de paix, de cohésion sociale qu’il n’a cesse de prôner depuis son retour. Aussi demandera-t-il au Président de la République, Alassane Ouattara de prendre des mésures fortes afin de tourner définitivement la page des crises qui ont endeuillé la Côte d’Ivoire ces 10 dernières années. Mesures, qui selon, Charles Blé Goudé, devraient passer par une loi d’amnistie en faveur des prisonniers politiques militaires et civiles.

Lire aussi : Coupe d’Afrique des Nations-CAN 2023-Eléphants de Côte d’Ivoire-Pourquoi Wilfried Zaha devrait-il être rappelé en équipe Nationale ?

Charles Blé Goudé-Discours de nouvel an-Pour le cas Guillaume Soro : « Il faut recourir au dialogue pour son retour en Côte d’Ivoire… »

Dans l’élan de la cohésion nationale et de l’unité retrouvée entre les filles et les fils de la Côte d’Ivoire, dans son discours de nouvel an, Charles Blé Goudé a abordé de Guillaume Soro. Pour lui, le retour de l’ancien Premier Ministre et ancien Président de l’Assemblée Nationale devrait se faire à l’aune du dialogue. Toujours au plan politique, il a demandé une réforme de la Commission Nationale Indépendante. Pour lui, la désignation du président de cette structure en charge de l’organisation des élections devrait se faire par appel à candidature. Tout en saluant le développement des infrastructures économiques et routières, Charles Blé Goudé pointe du doigt la cherté de la vie et la précarité dans laquelle les Ivoiriens. A ce propos, voici ce qu’il propose.

Lire aussi : People-Emmanuelle Kéïta-Les secrets de son mariage sur la place Publique suite au clash entre le Footballeur Kafoumba Coulibaly et son ex compagne Kevine Yao

Charles Blé Goudé-Discours de nouvel an-Cherté de la vie-Il propose la suppression du Sénat et bien d’institutions budgétivores

Avec chiffres à l’appui, voici là, où Charles Blé Goudé donne une leçon Républicaine à Alassane Ouattara. Quid de créer des postes afin de récompenser ses amis de lutte, qu’ALassane Ouattara pense surtout à l’amélioration de la condition de vie des Ivoiriens. Voici comment il introduit ce sujet : « L’année 2023 aura été vraiment éprouvante pour les familles Ivoiriennes. La vie devient chère, trop chère même. Le dernier coup de massue que les familles Ivoiriennes ont reçu, est l’augmentation du coût de l’électricité en l’espace de moins de cinq mois »… »En cette période aussi de cherté de la vie, il est indiqué que l’Etat fasse aussi des sacrifices pour indiquer la voie car je trouve frustrant, que pendant que certains portent des bretelles, parce que trop rassasiés, il est demandé au peuple de serrer la ceinture…C’est ce pour quoi, je propose la suppression de certaines institutions, budgétivores, pourtant non essentielles. Nous devons gouverner par priorité. Je veux parler ici du Sénat qui coûte à notre pays par an 11 Milliards de Fcfa. La vice présidente de la République, pour moi, n’a pas son sens, là où il y’a un Premier Ministre, un Haut Représentant du Président de la république. Je considère cela comme un embouteillage institutionnel…Ensuite le médiateur de la République qui coûte 5 Milliards 400 Millions de Fcfa, je pense qu’on peut s’en passer…Le Haut Représentant du Président de la République coûte 2 Milliards de Fcfa. Ensuite viennent les Minsitres Gouverneurs là il y’a dans nos départements des Préfets, que peut apporter un Minsitre Gouverneur…On pourra économiser ainsi beaucoup de milliards qui pourront être investis dans la construction d’établissements sanitaires ». Autant de leçons Républicaines de Charles Blé Goudé à Alassane Ouattara au vu de conditions sociales délétères dans lesquelles vivent les Ivoiriens.

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)