Oumé-Faits divers-Tournoi de Maracana-Plusieurs personnes interpellées

Oumé-Faits divers-Tournoi de Maracana-Plusieurs personnes interpellées

Huit personnes ont été interpellées par la gendarmerie d’Oumé, à la suite de troubles survenus, le vendredi 26 août 2022, lors du tournoi de maracana BC dans la sous-préfecture de Guépahouo, dans la Région du Goh. Selon le président de la jeunesse de Guépahouo, Marius Beugré, que nous avons contacté ce jeudi 1er septembre, sept individus, partis répondre à la convocation de la gendarmerie deux jours après les faits à Oumé, sont « restés là-bas ». « Ils sont allés et ils sont restés là-bas », renseigne-t-il. Les personnes gardées à vue ont trouvé à la gendarmerie le nommé Arouna, soupçonné d’être à la base de ces troubles. Celui-ci avait été interpellé, le samedi 27 août 2022, au lendemain des affrontements. Et c’est lui qui aurait dénoncé les sept personnes interpellées. « Arouna est encore à la gendarmerie. Il se trouve encore là-bas avec les sept autres individus », a insisté le président des jeunes. Si le calme est revenu depuis à Guépahouo, les autorités administratives et villageoises restent encore prudentes quant à la suite du tournoi de maracana BC. Selon Marius Beugré, une réunion est prévue aujourd’hui même avec le sous-préfet de Guépahouo, Konan Amani Charles, pour savoir si oui ou non le tournoi BC doit se poursuivre.« On doit avoir une réunion avec le sous-préfet aujourd’hui. A la suite de cette réunion, nous allons arrêter une décision », a-t-il confié au téléphone.

Lire aussi : Scoop-Qui est Sira Diawara-L’ex danseuse milliardaire chez qui, Guillaume Soro avait trouvé refuge en Décembre 2020-Voici ce qui les lie !

Tournoi de Maracana à Oumé-Voici ce qui a déclenché les troubles

Pour rappel, l’équipe des conducteurs d’engins à 3 roues disqualifiée pour envahissement du terrain lors de son match perdu 2-1, le mercredi 17 août 2022, a exigé, la reprise de son match, le vendredi 26 août 2022. Sous l’instigation, dit-on, du nommé Arouna, des supporters de cette équipe ont bloqué le déroulement des autres matches. Après s’être retirés du terrain, ils sont allés appeler du renfort pour s’en prendre violemment aux jeunes autochtones, occasionnant des blessés. Alertée, la gendarmerie a débarqué nuitamment le même vendredi et a procédé à l’interpellation du nommé Arouna après les différentes auditions, non sans convoquer d’autres personnes pour le lundi 29 août 2022. La suite est déjà connue.

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)