Basket-ball-Crise en équipe nationale-Le président Mahama Coulibaly livre l’échange qu’il a eu avec les basketteurs-Voici ce qu’ils ont promis

Basket-ball-Crise en équipe nationale-Le président Mahama Coulibaly livre l’échange qu’il a eu avec les basketteurs-Voici ce qu’ils ont promis

Le basket-ball ivoirien traverse une petite zone de turbulence depuis quelques jours. En effet, les joueurs ont adressé un courrier pour récuser le nouvel entraîneur, Dejan Prokic. Ils souhaitent le maintien de l’Espagnol Natxo Lezkano avec lequel ils ont commencé l’aventure. Dans cet imbroglio, le team manager Carlo Vieira a rendu sa démission à travers les réseaux sociaux. Face à l’urgence de la situation, le président de la Fédération Mahama Coulibaly a animé une conférence de presse au siège de la FIBB à Treichville, ce mardi 13 septembre 2022 en vue d’éclairer l’opinion nationale et internationale. Évoquant la situation du technicien espagnol remplacé par le Slovène Dejan Prokic après la fenêtre 4 des éliminatoires du Mondial 2023, le patron de la balle au panier ivoirien a évoqué un abandon de poste. « Natxo Lezkano a abandonné son poste sans rien dire à la Fédération. Quand il a été contacté, il a été dubitatif dans sa réponse. Le Comité directeur de la fédération lui a adressé un courrier le 14 juillet 2022 et sa réponse était attendue avant le début de la 4e fenêtre. La lettre n’a également pas eu de réponse jusqu’à ce jour de la part du head-coach », a révélé Mahama Coulibaly aux nombreux journalistes présents.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Football-Scoop-Voici l’entraineur Français que la Fédération Ivoirienne de Football avait voulu pour l’équipe nationale-Pourquoi les démarches n’ont pas abouti-Voici le salaire que demandait ce sélectionneur

Pour lui, il n’y a pas lieu de faire des polémiques sur cette affaire. Car dira-t-il « Je constate un abandon de poste et celui (Dejan Prokic) qui est venu sauver les meubles a fait un travail remarquable. Je suis obligé de le confirmer. La parole donnée, je la respecte au nom de ma conviction et de ma foi religieuse ». Toujours selon Mahama Coulibaly, l’équipe nationale est partie de presque zéro pour devenir un héros. Et cela ne s’est pas fait sans sacrifices, ni sans travail. « Nous sommes partis avec 25 000 F cfa de prime journalière à 50 000 F cfa par jour avec un pic de 3 600 000 f cfa de prime pour chaque joueur. Nous n’apprécions pas les conditions en nous comparant aux autres, nous apprécions plutôt l’évolution des moyens mis à notre disposition », a-t-il expliqué.

Lire aussi : Musique-Didi B-Son concert prévu le 24 septembre à Bamako finalement reporté-Un ministre Ivoirien craignait qu’il soit pris en otage

Abordant le chapitre du nouveau sélectionneur, le président de la FIBB dira ceci : « Notre décision de recruter Dejan Prokic pour nous donner toutes les chances de gagner cette fenêtre quand le Team Manager avait fait son choix sur le 2è assistant suite à la défection du 1er assistant pour des raisons de santé. Ici dans notre fonctionnement le Team Manager propose et la FIBB décide. Cela a été ainsi de tout temps. Mes conseillers directs sont Daho Malick, Anicet Lavodrama, Kouakou Ndri et le premier Vice-président ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Basket-ball-Après leur qualification pour la Coupe du monde-Les dessous de la rébellion des Eléphants Basketteurs

Il a ensuite appelé à l’apaisement des esprits parce que selon lui les joueurs sont motivés à aller au Mondial. « Ne vous mettez pas entre les joueurs et nous. Il n’y a pas de palabres. On est ensemble. J’ai appelé les joueurs, ils disent qu’ils n’abandonneront jamais le drapeau national et répondront toujours présents. On est prêts à nous sacrifier pour que la Côte d’Ivoire brille au Mondial. On n’ira pas à cette Coupe du monde en tourisme. On ira pour être l’équipe qui sera qualifiée pour les JO 2024. C’est pour cela qu’on travaille depuis deux ans. Il faut y aller avec stabilité. Aller à la Coupe du monde avec les meilleurs joueurs du moment ».

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)