Côte d’Ivoire-A propos de la cherté de la vie-Depuis Mama-Laurent Gbagbo appelle le gouvernement à faire plus pour les Ivoiriens

Côte d’Ivoire-A propos de la cherté de la vie-Depuis Mama-Laurent Gbagbo appelle le gouvernement à faire plus pour les Ivoiriens

Même s’il n’est plus au pouvoir, Laurent Gbagbo reste attentif aux conditions de vie des Ivoiriens. Désormais installé en Côte d’Ivoire après sa sortie de prison, l’ancien président a eu le temps de constater l’inflation galopante qui rend difficile le quotidien des populations. Depuis Mama où il se trouvait pour le Titêh 2022, il a appelé le gouvernement à trouver une solution à la souffrance des Ivoiriens. « Des mesures ont été annoncées, le 6 août 2022, touchant les fonctionnaires, c’est certainement bien, mais il faut faire plus parce qu’il n’y a pas un seul citoyen avec qui je cause qui ne me parle pas de la cherté de la vie. Même si on (le Gouvernement, Ndlr) a fait quelque chose, il faut faire encore plus que ce qu’on fait. », a notamment recommandé Laurent Gbagbo.

Lire aussi : Scoop-Qui est Sira Diawara-L’ex danseuse milliardaire chez qui, Guillaume Soro avait trouvé refuge en Décembre 2020-Voici ce qui les lie !

Cherté de la vie-Laurent Gbagbo recommande : « Il faut parler avec les consommateurs »

Pour abréger la souffrance des populations, Laurent Gbagbo a expressément demandé aux gouvernants actuels de discuter avec les Ivoiriens afin de trouver une solution. « Ceux qui sont aux manettes doivent étudier la situation. Nous, quand nous étions aux manettes, pendant deux ans, j’avais refusé d’augmenter le prix de l’essence à la pompe pour que les Ivoiriens puissent rouler et circuler. Quand on ne pouvait plus tenir, on a augmenté, mais ça nous a laissé le temps d’étudier d’autres voies et moyens. Cette démarche a permis aux conducteurs de gagner quelque chose. Il faut parler avec les consommateurs. On croit qu’ils sont idiots, mais non, ils savent ce qu’il leur faut pour améliorer leur condition de vie. La cherté de la vie est trop grande aujourd’hui et ça existe dans tous les pays. Mais nous, il faut qu’on étudie ce qu’on doit faire pour que ce soit supportable chez nous. Nous sommes prêts à aider à la réflexion sur ce sujet, parce que c’est un sujet, non seulement d’actualité mais brûlant. », a prévenu le président du PPA-CI.

CATÉGORIES
TAGS
Partager sur :

COMMENTAIRES

Wordpress (0)